Comment rédiger un article de blog B2B pour la conversion ? Techniques, outils et exemples

Illustration d'un personnage qui est en pleine réflexion devant son ordinateur

Savez-vous que les marketeurs qui priorisent leur blog sont 13 fois plus susceptibles de générer un ROI positif selon HubSpot ? L’inbound Marketing consiste à attirer les leads à travers du contenu à forte valeur ajoutée en fonction de leur avancée dans le parcours d’achat. En tant que bon Marketeur, partez à l’abordage de vos prospects en rédigeant un article de blog B2B afin de convertir les visiteurs en leads qualifiés. Méthodologie, conseils de rédaction, SEO ou encore visuels, nous avons regroupé toutes nos meilleures astuces pour vous aider à conquérir vos prospects avec votre blog ! Prêt à devenir le Jack Sparrow de la rédaction ? 

Définir une méthodologie avant de partir à l’assaut de l’écriture

70 % des marketeurs investissent activement dans le marketing de contenu.

HubSpot, 2019

Les internautes sont sans cesse en quête de solutions à leurs problématiques. Votre blog a pour vocation à :

  • Les attirer dans votre tunnel de conversion
  • Les faire avancer dans leur réflexion 
  • Asseoir votre expertise auprès de vos prospects potentiels

Définir la cible et les objectifs de l’article

Pour rédiger un article de blog dédié à la génération de leads, nous vous proposons de suivre la méthodologie inbound, avec ses techniques et ses indispensables. À commencer par vous poser certaines questions afin de fixer les bases de votre rédaction :

  • Quelle est la cible de mon article ? Définissez-la en tenant compte de son niveau de maturité par rapport à votre activité. Un détail important qui vous permet d’adapter votre vocabulaire et de vulgariser votre métier en fonction.
  • Quelle est la valeur ajoutée que j’apporte dans cet article ? Résumez en une phrase son bénéfice afin de vous assurer de répondre à la problématique du lecteur et en faire le fil rouge de votre rédaction. L’objectif est de proposer des contenus exclusifs, des thématiques ou des points de vues que les concurrents n’ont pas encore exploité.

En évoquant les problématiques de vos cibles et en listant les solutions qui s’offrent à eux, vous les faites avancer dans le tunnel de conversion. L’idée est de nommer les choses avec simplicité, d’avoir une approche bienveillante et de donner gratuitement du conseil expert. 

Débuter une veille des articles de la concurrence sur le sujet

La première étape est de coucher sur le papier votre savoir en tant qu’expert. Toute idée est bonne à prendre, même si vous la supprimez par la suite. L’objectif est de noter tout ce qu’il vous semble important d’évoquer à ce sujet. 

La deuxième étape consiste à créer une liste de mots-clés relatifs à votre sujet et de les taper dans votre moteur de recherche. Vous vous rendrez compte de la concurrence sur ces mots-clés et du nombre d’articles existants sur le même sujet. Vous serez en mesure de confronter les différents points de vue et de proposer un article différenciant, vous démarquant de la concurrence. Sortez votre longue-vue ! 

D’ailleurs, saviez-vous que vos collègues représentent votre plus grand trésor au sein de l’entreprise ? Vous pouvez consulter chacun d’eux, en fonction de leur expertise, pour étoffer vos propos et ajouter des idées. Ils vous apporteront une connaissance aiguisée de leur métier, en corrélation avec les thématiques abordées. 

Structurer l’article avec un plan d’attaque

La structure de votre article de blog facilite la lecture et transmet des messages clairs et cohérents à vos cibles. 

  • Titre 1 (ou H1) : il évoque les grandes parties de l’article et regroupe des sous-parties détaillées
  • Titre 2 (ou H2) : il représente les sous-parties de vos titres de premier niveau, permettant de détailler davantage vos idées
  • Etc.

Définir des titres 1 et 2 vous permet d’inscrire vos idées dans chaque partie et d’équilibrer celles-ci avant de vous lancer dans rédaction du contenu. Ils sont également utiles en termes de SEO afin de guider Google dans la compréhension de votre sujet.

Rédiger un article de blog B2B et l’optimiser SEO

Le socle du SEO : le mot-clé en longue traîne 

Le mot-clé en longue traîne est l’essence même du référencement de votre article. Il est présent dans le méta titre, la méta description, l’url et dans le corps du texte. Pour Google, ce groupe de mots représente le drapeau qui flotte au-dessus de votre bateau vous permettant d’être vu et reconnu lorsque les internautes font une requête sur leur moteur de recherche.

Tips supplémentaire à retenir : un article = un mot-clé en longue traîne.

Lors de la recherche du mot-clé en longue traîne, l’astuce est de se mettre à la place de votre cible. En fonction de votre sujet, quel groupe de mots est-elle susceptible de taper sur Google ? La réponse à cette question vous aiguillera à coup sûr.

Un bon mot-clé en longue traîne ne se définit pas par le volume de recherches qui en découlent mais bien par l’intensité de l’intention d’achat des visiteurs.

Quels sont les 4 critères principaux que doit respecter le mot-clé d’un article B2B ?

  • Définir le sujet principal de l’article
  • Comprendre 3 mots minimum
  • Être un groupe de mots et non une liste de mots à la suite
  • Donner suite à une réelle intention d’achat

Prenons l’exemple de l’article “Comment configurer un CRM pour une PME en B2B ?” issu du mot-clé “CRM pour une PME en B2B”. Ce groupe de 6 mots cohérents entre eux définissent parfaitement le sujet. Les individus intéressés par le CRM, sont susceptibles de faire cette recherche sur Google. En répondant à leur problématique dans cet article et en les redirigeant vers les offres associées, on observe une réelle intention d’achat des lecteurs.

Les composants du SEO d’un article

Le méta titre

Le méta titre apparaît en première ligne dans les résultats de recherche Google. C’est la première impression que vous allez donner aux visiteurs. Pour les inciter à cliquer, cet élément doit susciter leur intérêt afin qu’ils connaissent le bénéfice à en tirer. Pour sa nomenclature, le méta titre n’excède pas 70 caractères et contient l’intégralité du mot-clé en longue traîne défini au préalable.

Reprenons l’exemple de l’article sur le CRM en B2B. Le méta titre “Le guide complet pour utiliser un CRM pour une PME en B2B” permet d’obtenir des réponses face à une problématique réelle en B2B. Encore une fois, l’idée est de se mettre à la place de son persona pour lui garantir une expérience de qualité. 

La méta description

La méta description est l’accroche parfaite pour susciter l’intérêt de vos cibles. Limitée à 150 caractères, c’est le dernier élément qui incitera l’internaute à cliquer sur le lien. Il faut alors être convaincant, utiliser des verbes d’actions et mettre en avant le bénéfice utilisateur (et non votre marque), le tout en une seule phrase.

La méta description pour l’article cité précédemment est “Décelez les secrets de la configuration d’un CRM pour une PME en B2B afin d’améliorer vos process internes et le quotidien des équipes”. Idéale pour mettre en avant le bénéfice client et montrer à Google la valeur ajoutée. Cela résume l’article sans trop en dire et attire l’attention du lecteur qui trouvera ce qu’il est venu chercher.

L’url

L’url de votre article représente le nom de votre navire. Elle se doit d’être courte, cohérente avec le sujet et visible grâce aux mots-clés qu’elle contient.

Elle respecte ces critères de nomenclature :

  • Supprimer les accents
  • Ne pas intégrer de mots de liaison, de caractères spéciaux ni de majuscules
  • Séparer les mots par des tirets 
  • Ne pas excéder 5 mots

Si ces éléments sont oubliés, Google pénalise votre contenu en termes de référencement.

Pour notre exemple, l’url est “https://www.makethegrade.fr/inbound-sales/crm-pme-b2b/”. Courte et efficace, elle reprend simplement la catégorie de l’article et son mot-clé en longue traîne.

Optimiser la navigation des visiteurs grâce à vos visuels 

Après 3 secondes d’attente, plus de la moitié des internautes quittent une page si elle n’est pas entièrement chargée.

HubSpot, 2018

Et cela dépend en grande partie de vos visuels. Leur nommage, leur taille et leur poids ont un réel impact sur le SEO technique de votre article.

  • Redimensionner : après avoir choisi et enregistré vos visuels, redimensionnez-les avec Canva ou encore Photoshop. Si vous ne disposez pas des informations nécessaires pour la taille idéale des visuels, tournez-vous vers le développeur !
  • Compresser : vient ensuite l’étape de la compression. Pour cela, vous pouvez utiliser l’outil compressjpeg qui est entièrement gratuit.
  • Renommer : puis il faudra les renommer de la même façon qu’une url.
Illustration d'un personnage collant une affiche B2B sur un mur

Une fois votre visuel optimisé et soigneusement intégré sur votre article de blog, vous pouvez ajouter une balise alternative, un élément très précieux en termes de lisibilité. Elle permet aux malvoyants d’écouter la description que vous en avez faite et à Google de comprendre votre visuel, le contextualiser et vérifier sa cohérence avec le contenu.

Convertir ses cibles sans effort avec des astuces imparables 

Comment susciter l’intérêt du lecteur dès l’introduction ?

Comme pour un bon film, l’introduction est le teaser de votre article. Elle doit laisser entrevoir sa valeur ajoutée sans trop en dire. Alors comment mettre l’eau à la bouche de vos cibles en trois phrases ?

Pour synthétiser l’information, appliquez la technique des 5 W. Avec une réponse pour chacune de ces questions, vous poserez le contexte de votre rédaction.

  • Who : qui sont les individus concernés par les astuces de votre article ?
  • What : quel est le sujet principal de l’article ? De quoi allez-vous parler ?
  • When : quand cela s’est-il produit ou quand cela va-t’il se produire ?
  • Where : à quel lieu géographique fait référence ce sujet ? 
  • Why : quel bénéfice trouve le visiteur à la lecture de votre article ? 

Dynamiser le corps de texte pour rédiger un article de blog B2B

Un article de blog B2B en mesure de se positionner en première position sur Google fait entre 1 500 et 2 000 mots. Comment rendre un article de blog fluide et divertissant pour le lecteur ? 

Faire des phrases courtes

En tant que rédacteur web, la longueur des phrases est un sujet à garder en tête tout au long de votre écriture. Soyez efficace dans l’explication de vos idées, allez droit au but ! 20 mots maximum est l’idéal pour chaque phrase afin de dynamiser le contenu et prioriser les informations importantes.

Parler au présent

Parler au présent est un réel facteur de dynamisme au sein d’un long contenu. Le lecteur peut s’identifier très facilement à la problématique évoquée, vivre plus intensément vos exemples et métaphores et comprendre le fond de votre réflexion.

Créer le maillage interne

Le maillage interne consiste à créer des liens logiques entre les articles. Il a deux objectifs principaux :

  • Rediriger les lecteurs vers d’autres articles de blog afin d’approfondir un sujet précis et le faire avancer dans sa maturité, sa réflexion, son parcours d’achat. 
  • Apporter de la cohérence entre vos articles afin de créer un réel cocon sémantique sur votre site internet.

Le cocon sémantique est l’ensemble des liens internes et externes d’un site internet visant à créer de la cohérence entre tous les contenus aux yeux de Google. En découle alors un meilleur référencement de vos pages sur les moteurs de recherche.

Tips : pour créer votre maillage interne, un lien doit être placé sur un groupe de mots annonçant le sujet de la page vers laquelle il renvoie. Cela indique au visiteur ce qui se cache derrière cette surbrillance.

Dans un article de blog, une conclusion digne de ce nom se termine toujours par un bouton d’appel à l’action permettant :

  • Au visiteur de poursuivre sa navigation et se nourrir d’autres contenus à forte valeur ajoutée et répondre à ses besoins.
  • À l’entreprise de transformer ses personas en prospects qualifiés pour l’achat grâce au temps passé sur le site internet ou même de les convertir en lead.

Armez-vous de patience pour obtenir un copywriting d’enfer 

84% des internautes attendent des marques qu’elles produisent un contenu qui soit divertissant et qui leur apporte des solutions.

Meaningful Brands, 2020

Le bénéfice client est au cœur de votre rédaction. Quel est l’intérêt pour lui de lire cet article ? Chaque phrase est censée être réfléchie dans ce sens afin de ne pas déborder sur d’autres sujets et donc risquer de perdre le lecteur. L’idée du copywriting est d’emmener votre cible avec vous dans votre histoire. Créez un fil rouge tout au long de votre article afin de maintenir la pertinence de chacun de vos propos.

Quoi de mieux que des statistiques, des citations ou des exemples pour illustrer vos arguments ? Appuyer sa théorie par faits vérifiés est indispensable pour asseoir votre expertise. Cela vous permet de gagner en crédibilité et d’obtenir la confiance de vos lecteurs.

Terminer son article de blog en beauté

L’objectif de la conclusion est de synthétiser les éléments importants énoncés dans votre article et d’apporter la réponse à la problématique énoncée dans le titre. C’est également le moment d’ouvrir la réflexion sur un autre sujet relatif à l’article de blog pour permettre aux visiteurs de poursuivre leur lecture.

Besoin d’aide pour lancer une campagne inbound ?

Faites appel à nos experts !

Les éléments indispensables à la conversion

92 % des entreprises qui utilisent l’inbound constatent une hausse du trafic et du taux de leads générés.

HubSpot, 2020

Lorsqu’une entreprise ouvre son blog, son objectif est d’attirer des leads potentiels dans le tunnel de conversion : apport de valeur ajoutée, qualification pour l’achat puis conversion. Pour cela, il est important de mettre en place des éléments permettant de collecter des données précieuses sur vos visiteurs.

La bannière CTA (Call-To-Action)

Une bannière CTA est un module se positionnant à l’intérieur d’un article de blog. Le bouton d’appel à l’action peut renvoyer vers une ressource complémentaire comme un livre blanc s’il en est au stade de la prise de conscience ou même directement vers une Landing Page s’il est prêt à prendre une décision. 

Par exemple, l’entreprise KWE a intégré une bannière dans ses articles de blog renvoyant vers une ressource téléchargeable afin de récolter des données. Cette intégration permet au visiteur d’approfondir ses connaissances sur le sujet avec un élément concret à garder dans ses documents personnels. L’objectif est alors d’apporter du contenu premium et gratuit en échange de coordonnées. 

Le formulaire de Newsletter

Que serait un pirate sans son perroquet à l’épaule ? Il en est de même pour le formulaire de newsletter de votre blog B2B.

Pour fidéliser vos lecteurs, l’idéal est de rédiger une newsletter mensuelle afin de les avertir des derniers articles de votre blog. Par la même occasion, vous pouvez ajouter des informations sur vos actualités, vos clients ou encore vos partenaires. La newsletter permet l’accroissement de la visibilité de vos articles, de votre site internet et de vos offres à chaque envoi. De quoi augmenter la génération de leads à la vitesse de l’éclair !

Matelots, vous avez maintenant toutes les clés pour manier la rédaction des articles de blog B2B à la perfection. N’oubliez pas que cette méthodologie est applicable à chacune de vos ressources pour attirer des leads et les convertir ! Vous vous sentez prêts à rédiger une montagne de contenus ? Il est temps de passer à l’élaboration de votre ligne éditoriale B2B.